Rechercher
  • Virginie

LES ENFANTS, LE STRESS et LA PRATIQUE DU YOGA

Dernière mise à jour : 10 oct. 2021

L’environnement dans lequel évoluent nos enfants aujourd’hui nous amène à leur proposer des solutions à des problématiques nouvelles.

Le YOGA en est une...

La mondialisation expose les enfants et les jeunes du monde entier à de nouvelles normes et options.

Maintenant, les enfants ont non seulement de nouvelles ressources dans leur vie, mais on attend d’eux à ce qu’ils performent bien.


La famille, l’école et les médias, fournissent en permanence des stimulations et des attentes dans la vie des enfants et des adolescents.

Cette exposition à de nouvelles attentes et à de nouvelles exigences peut créer du stress dans la vie des jeunes, en particulier en ce qui concerne l’évaluation de leurs performances.


On le sait, le stress peut avoir de graves conséquences sur la santé.

Si l’on n’y prête pas attention, un niveau de stress peut devenir chronique dès le jeune âge pouvant entraîner de l’anxiété, de l’insomnie, des douleurs musculaires, de l’hypertension artérielle et un système immunitaire affaibli.

(Les recherches indiquent que le stress peut même contribuer au développement de maladies graves comme les maladies cardiaques, la dépression et l’obésité ou exacerber les problèmes de santé existants).


Les enfants apprennent à intérioriser le stress. Leurs attentes auto-imposées pour répondre aux normes établies par l’entourage et la société peuvent leur causer de l’anxiété.


Les enfants sont assez bons pour cacher leur détresse et leur stress émotionnel à leurs parents ne voulant pas les inquiéter à leur sujet.

lls désirent plaire à leurs parents par leurs comportements « appropriés » et « socialement justes ».

Les enfants n’aiment pas déranger leurs parents et être la raison d’ajouter au stress parental existant.


Selon une approche constructiviste, les enfants participent activement à leur propre processus de développement.

De plus, les enfants et les jeunes interagissent avec les situations de la vie quotidienne avec des visions du monde qui pourraient être différentes de celles des adultes.

En ce sens, les enfants sont acteurs de leur propre bien-être et ont la capacité changeante d’être des partenaires de bien-être avec leur famille, leurs amis et la société.

Cependant, les enfants dépendent de l’environnement défini par la société pour faciliter leur potentiel de développement.


Le yoga peut être alors un formidable médium pour les enfants face au stress (tout comme il l’est pour les adultes).

Sa pratique régulière permet d’être à l’écoute de son moi intérieur et ainsi prendre soin de son corps, de son esprit et de donner importance à ses sentiments et ses idées. Ainsi, le yoga peut contribuer à un développement sain et à une bonne santé mentale, apporter un équilibre émotionnel aux enfants trop souvent stimulés comme dit au-dessus.


Pour se développer sainement et contribuer à la société sans en être « victime », l’enfant doit être conscient de sa personnalité unique et atteindre l’équilibre entre ses propres forces et les attentes de la société. En cela la pratique du yoga peut l’y aider.


Des études ont mis en évidence que nos enfants et jeunes européens ( notamment) sont plus « responsables » et ont des attitudes plus sérieuses que les générations précédentes au même âge.

Ils partagent également plus de valeurs communes avec leurs parents et ont des activités identiques même si elles ne se font pas ensemble ( écrans, réseaux sociaux par exemple)

Résultat, nos enfants sont aussi plus inquiets, moins préservés par les adultes qu’auparavant.

Le revers de cette implication des enfants dans leur environnement c’est l’augmentation de l’anxiété.

Cela révèle aussi 2 extrêmes diagnostiqués : l’hyperactivité et le déficit d’attention (TDAH).

D’autres troubles comme celui du sommeil, un désespoir sont à déplorer.

Avec la crise du COVID19, malheureusement, ce constat s’est accentué.

Des études sont en cours pour évaluer le degré d’augmentation de ces phénomènes chez nos enfants (à suivre)

La course vers le temps, tout faire vite, très vite, ne plus prendre le temps de grandir, est un peu l’injonction inconsciente de la société pour nos enfants.

Les conséquences peuvent être dramatiques et les enfants eux-mêmes ont la volonté de ralentir cet état de fait.


Le scénario actuel est difficile pour les enseignants et les parents, ainsi que pour les enfants, de favoriser un état de santé mentale positif.

Le passage de la petite enfance à la jeunesse et à l’âge adulte peut être exigeant en soi. Au milieu des changements physiques, les enfants doivent également développer leur propre identité, accroître leur autonomie par rapport à leurs parents et gérer les relations changeantes entre pairs.

La pression sur les jeunes varie également, englobant les questions académiques, commerciales/marketing, et relationnelles, ainsi que la réussite à l’école, être populaire, avoir un corps ajusté ou mince, porter les bonnes marques de vêtements, et posséder les derniers gadgets technologiques,...Cet ensemble d’attentes crée du stress, ce qui a une incidence sur la santé mentale et le bien-être des enfants et des jeunes, et peut perturber leur scolarité.


Les enfants souffrent également d’intimidation (à l’école et de cyberintimidation), de problèmes comportementaux, de problèmes d’attention et d’autorégulation [comme le TDAH et le trouble déficitaire de l’attention (TDA)], de troubles du sommeil, d’obésité, de dépendance à l’ordinateur, de toxicomanie et de manque de motivation

La pratique du YOGA connaît depuis des décennies un engouement croissant à travers le monde. Une des premières raisons est qu’elle permet de se recentrer sur soi, d’avoir l’esprit calme et dont d’améliorer sa santé mentale par un bien-être plus grand.


Mais qu’entend-on par santé mentale et bien-être chez les enfants ?

Si l’enfant trouve un équilibre entre ses différentes relations :familiales, amicales, scolaires, sociétales

Ces relations doivent être saines.

SI l’enfant est en capacité de s’autogérer sur les plans émotionnel, mental et comportemental.

Alors nous pouvez parler de bonne santé mentale et de bien-être chez l’enfant.


ET LE YOGA , C’EST QUOI ?

Le yoga est une ancienne pratique indienne qui s’est répandue dans le monde entier et qui est même en train d’être revitalisée en Inde.


Le yoga se compose de certaines postures (asanas), de techniques de respiration régulées (pranayamas), de poses de mains (mudras) et de méditation.

Il existe des connaissances expérientielles sur lesquelles les poses sont appropriées pour différentes fonctions corporelles.


L’impact positif du yoga sur la santé physique et mentale des individus et leur bien-être a été une vérité établie dans la littérature de yoga ancienne et contemporaine.

La recherche scientifique sur le yoga fournit des preuves empiriques de certaines de ces affirmations, et précise que certaines pratiques de yoga sont bénéfiques pour la santé mentale et physique des enfants et des jeunes.


Le yoga peut être un outil pour soulager le stress. Sa pratique a une influence positive sur l’équilibre émotionnel et l’atténuation du stress chez les enfants.

Des recherches universitaires suggèrent que le yoga a d’importants potentiels pour la santé et est particulièrement bénéfique pour faire face au stress par la régulation descendante de l’axe hypothalamo-hypophysaire-surrénalien (HPA) et du système nerveux sympathique »


Les bienfaits de la pratique du yoga pour les enfants et les adolescents selon Henningsen « La beauté du yoga, c’est que ses bienfaits sont offerts aux élèves de tous les groupes d’âge scolaire ».

Elle explique comment le yoga peut être une approche globale du stress, ce qui est nécessaire dans la vie souvent tendue des enfants d’aujourd’hui .[

Le yoga peut contribuer à stimuler la motivation, à cultiver un locus interne de contrôle, à améliorer le sommeil et, en général, à favoriser une vie saine et équilibrée.


Le yoga peut également aider à faire évoluer la conscience de soi vers l’intérieur en fonction des indices et des émotions propres aux enfants, et ainsi contrecarrer les influences sociales et culturelles négatives, y compris la pression médiatique actuelle d’être toujours en ligne et disponible.


Comme le yoga améliore souvent la concentration, la pratique régulière s’accompagne souvent d’une meilleure performance scolaire . Il a également été démontré que le yoga aide les enfants ayant des problèmes d’attention et qu’il favorise le développement des fonctions exécutives.


Les bienfaits mentaux du yoga sont liés à l’apaisement du rythme cardiaque, qui signale au cerveau d’activer le système nerveux parasympathique.


De même, le yoga peut guider la relaxation parce qu’il réduit l’activité sympathique.

Le système nerveux sympathique (combat ou fuite) est souvent engagé lorsque les enfants, comme les adultes, sont exposés à une surcharge sensorielle.

Cependant, lorsque le système nerveux parasympathique est activé, il augmente notre capacité à nous concentrer et à apprendre.

On dit aussi que le yoga réduit l’anxiété chez les jeunes ainsi que chez les personnes âgées.

Ainsi, le yoga peut favoriser un développement sain et l’apprentissage continu.


Le yoga est souvent considéré comme une bonne discipline universelle, dont la philosophie et la pratique permettent d’atteindre l’équilibre émotionnel de chacun.

Pour autant, la pédagogie du yoga doit être adaptée au contexte et au public spécifique des pratiquants.

L’enseignement du yoga à destination des enfants doit être sérieux et multidisciplinaire, basé sur les besoins des enfants et leurs habitudes de vie quotidienne, avec une approche ludique et amusante.


LE YOGA : UN OUTIL PRECIEUX POUR LES ENFANTS

« Si vous pratiquez le yoga tous les jours avec persévérance, vous serez en mesure de faire face aux bouleversements de la vie avec fermeté et maturité »

Le monde de l’entreprise reconnaît la valeur du yoga et ce au niveau mondial.

En ville comme à la campagne, nombreux sont aujourd’hui les centres de formation au yoga, des studios pour pratiquer, avec des approches et des formes permettant à chacun de trouver celle qui lui convient.

Pour l’instant, les écoles, les écoles maternelles et le secteur public de l’éducation traînent à suivre le mouvement.

Des séances sont plus souvent le fait d’initiatives personnelles d’enseignants sensibles et conscients de l’impact positif de la démarche pour accompagner les enfants à libérer les tensions conscientes et inconscientes qu’ils ont en eux.


Les enfants d’aujourd’hui ont besoin d’un programme créatif, interactif et participatif dans tout processus d’enseignement-apprentissage.

Cette approche vaut pour celle du yoga.

Ainsi, les enfants peuvent adopter le yoga dans leur quotidien et en faire un outil puissant pour eux-mêmes pour minimiser le stress émotionnel et social, et même développer la résilience pour y faire face.


ET LES ACCESSOIRES DE YOGA ADAPTES AUX ENFANTS,

UTILES OU FUTILES ?


La pratique du YOGA s’accompagne d’accessoires indispensables que je préfère appeler les essentiels.

Comme toute activité, il est essentiel d’être bien équipé pour bien pratiquer.

Tout comme les accessoires pour les adultes, ceux des enfants doivent leur garantir confort, sécurité, ils doivent donc être choisis avec soin et être de qualité et léger.

Ils sont importants aussi parce qu’ils sont, au même titre que leur doudou, un prolongement d’eux-mêmes, un compagnon rassurant pendant leur séance. Les postures sont facilitées, la souplesse améliorée.

Le zafu et le coussinet pour les yeux sont les accessoires à privilégier pour commencer. Ils sont simples d’utilisation, les enfants se les approprieront très vite et seront heureux de leur petit rituel avant la séance : installer leur matériel, créer leur univers, une motivation supplémentaire quand l’enfant débute. Ses coussins seront ses compagnons et lui permettront de se concentrer plus facilement sur lui-même .


LES CHALINOUX ont été créés spécialement pour les enfants.

Les dimensions du coussin de méditation, le zafu ,ont été adaptées à leur morphologie, petit (24cm de diamètre) et pas très haut ( environ 8 cm) et léger ( garni d’environ d’étoupe de lin normand)

Le coussinet pour la relaxation en fin de séance est aussi pensé pour la largeur de la tête de nos bambinous. Il est garni de 130 à 160 grammes de graines de lin normand non alimentaires alors que celui de l’adulte pèse autour de 300 grammes.

Enfin, avec les attentions sanitaires, avoir son propre matériel, est plus hygiénique J


Un tapis de yoga est aussi important. Il se doit d’être plus petit car l’espace dont l’enfant a besoin est plus petit que celui d’un adulte et créer son environnement est important pour une pratique en toute sérénité.


CONCLUSION

Selon Shakta Khalsa – un pionnier dans l’enseignement du yoga aux enfants –

« le yoga des enfants n’est pas une version simplifiée du yoga pour les adultes, c’est une pratique unique »

Khalsa souligne également qu’il est important de rencontrer les enfants là où ils se trouvent et que l’expérience du yoga se doit d’être vécu comme un plaisir pour eux-mêmes.

Pour lui, la première des motivations des enseignants devrait être que le yoga renforce l’estime de soi des enfants et qu’il leur permet de prendre conscience de leur moi intérieur.


La pratique du yoga chez les enfants peut favoriser leur développement, améliorer leur bien-être, réduire le stress quotidien, faciliter la gestion du poids et atténuer les problèmes émotionnels et comportementaux, en plus d’être un supplément pour améliorer la concentration et l’attention.

L'article a été rédigé à partir de différentes sources dont Ingunn Hagen,du département psychologie de l’Université des Sciences et Technologie de Trondhein en Norvège et de ce que j'ai pu glâner et constater. Virginie

18 vues0 commentaire